Retour de Tours

Publié le par Pierrot Lerat Vanstaen

Au mois de décembre, je reçois par courrier une invitation pour participer à une épreuve de Supermotard Indoor à Tours.
Cette épreuve étant au calendrier du Trophée Open auquel je veux participer cette saison, je me dépeche de renvoyer mon engagement, apparement les places sont très limitées.
Les partenaires sont prévenus et certains reservent vite leur place pour assister au spectacle.
Le temps avance et j'apprend début février que je suis accepté mais là grosse surprise, mon invitation était pour la catégorie Prestige.
Une catégorie spéciale hors championnat pour le spectacle.
On entend déjà parler de la venue de grand nom de la discipline.
undefined
Va falloir se lacher.
Ensuite, vous connaissez mes histoires avec l'arrivée tardive de la moto puis l'appendicite, qui remetront mon entrainement à plus tard.
Duc oup, c'est avec implement une matinée sur la piste indoor de Wissous, que je me pointe à Tours samedi matin.
A mes côtés, William et un petit nouveau Pascal.
Fraichement embauché dans les concessions JP motos, Pascal sera prèsent en coupe du Monde Superstock avec F.Foray et avec moi en championnat Supermotard dès que possible.
Installation, passage aux contrôles et première feuilles d'engagés.
Grosse surprise, nous ne sommes que 21 en catègorie Prestige et parmis nous, les frères Chambon, M.Pichon (star du motocross), M.Emery (recent vainqueur du Trophé Andros), Baffeleuf, Berthome, Bidart... j'entrevois déjà une grosse correction pour le petit novice de la discipline que je suis.

Le déroulement de la journée, essais libres, essais qualifs, demi finale, repechage, finales et super finale.
A l'issue des demi finale, seuls 10 pilotes seront qualifiés, puis 2 repechés pour participer aux finales !
Là, ça se corse vraiment.
undefined
Première séance d'essais et première grosse correction.
Je me fais litéralement tourner autour. Sur piste, le chassis demande de la mise au point (K.Foray le propriétaire de la moto fait 20 kilos de moins que moi) et sur terre, c'est le pilote qui a besoin d'une grosse mise au point.
Je n'ai pas roulé sur terre depuis Cahors où je me suis cassé le pied au premier tour ; ça commence à faire loin.

Qualif, je progresse pas mal et m'approche des autres concurrents. Je suis 20è sur 21 !

C'est devant un public venu très nombreux (presque trop pour les places qui leur êtaient prévus), que le spectacle commence ensuite à 20h.
1ère demi finale. 11 pilotes en piste et dernier sur la grille. Ils en qualifient 5 ! Il y a du boulot.
Feu vert, et premier virage, je suis par terre. Je me suis fait accrocher la roue avant.
Je repars mais bon dernier.
Vu mes chronos, inutile de vous dire que je ne remonterai pas et finirai ma course bien seul.
A l'exception des 2 derniers tours quand je me ferai prendre un tour par les premiers.

15 minutes plus tard, place aux repechages. Seulement 2 pilotes seront pris et je suis toujours en fond de grille.
Départ et grosse chute. Stephane Chambon qui a chuté lui aussi en demi finale, s'accroche au départ. 3 motos sont au sol. Le drapeau rouge est sorti.
Nouveau départ et cette fois, je ne lache pas d'une semelle mes concurrents.
Si les premiers se sont échappés, je me bats avec 2 autres pilotes.
Que ce soit dans la terre ou sur piste, je ne lache rien.
Je passerai à nouveau la ligne en dernière position mais je serrai classé 10 sur 11 ; Stephane Chambon ayant abandonné.
Le point positif de cette soirée c'est qu'après 5 mois sans roulage en cross et supermotard, j'ai vite retrouvé mes marques tout au long de la journée.
Avec simplement 2 manches pour me remettre dans le rythme, il n'était pas évident de jouer avec les stars de la discipline, maus j'ai pris énormement de plaisir en course.
En regardant les chronos de la catégorie Open, je peux vous assurer que bons nombres de participants auraient été derrière.
Il nous reste 1 mois 1/2 avant le véritable début de saison et là, il faudra être prêt.

Merci à tous ceux qui sont venus me soutenir bien que je n'ai pu honorer leur prèsence.
undefined

Publié dans pierrotlerat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article